La police appréciée des Bernois

Selon un sondage, la population bernoise a confiance en la police cantonale. Si cette dernière ...
La police appréciée des Bernois

Selon un sondage, la population bernoise a confiance en la police cantonale. Si cette dernière se réjouit de ces résultats, elle voit encore un potentiel d’amélioration

La police cantonale bernoise s’est réjouie du taux de réponse au sondage
de 39,33%. (Photo: archives) La police cantonale bernoise s’est réjouie du taux de réponse au sondage de 39,33%. (Photo: archives)

La population bernoise a confiance en la police cantonale et est globalement satisfaite de son travail. Voilà ce qui ressort d’un sondage mené auprès de 5’512 personnes. Au niveau de la sécurité, les Bernois sont unanimes : 80% jugent que la protection offerte par les forces de l’ordre est élevée. En revanche, ce résultat est plus bas chez la population plus jeune. Face à ce constat, la police cantonale n’esquisse pas de piste d’amélioration particulière dans son communiqué diffusé mardi.

Elle soulève aussi qu’une minorité de personnes se sent particulièrement en danger lorsqu’elle se promène seule dehors ou quand elle prend les transports publics la nuit. A cet égard, les autorités ont renforcé la présence policière dans les gares et dans les quartiers de divertissement. Une manière de limiter la violence, selon elles.


Honte d’en parler

Les résultats qui ressortent de ce sondage sont très bons à première vue mais il y a quand même un aspect qui fait défaut, remarque la police cantonale : celui du contact direct avec les agents. Plus précisément après une agression sexuelle, physique ou pour des violences psychologiques. Sur ce point, peu de victimes osent franchir la porte du poste de police. Par honte peut-être ou alors par peur de ne pas être pris au sérieux.

Même si la majorité des sondés dit être satisfaite par la manière dont la demande a été traitée, un quart d’entre eux n’a pas apprécié l’échange avec l’officier. Pour y remédier, la police cantonale bernoise entend prendre davantage de mesures de sensibilisation. En outre, le canton prévoit de développer un projet pilote de prise de rendez-vous en ligne pour une plus grande flexibilité. /comm-ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus