Le centre de dépistage de Reconvilier reste en service

Le pilotage des activités de dépistage du canton à la halle des fêtes est repris dès mercredi ...
Le centre de dépistage de Reconvilier reste en service

Le pilotage des activités de dépistage du canton à la halle des fêtes est repris dès mercredi par l’Hôpital du Jura bernois, en complément des centres de Moutier et de Saint-Imier qui resteront ouverts aux mêmes conditions qu’avant

La salle des fêtes de Reconvilier servira encore plusieurs semaines de centre de dépistage Covid-19. (Photo : Jura bernois Tourisme). La salle des fêtes de Reconvilier servira encore plusieurs semaines de centre de dépistage Covid-19. (Photo : Jura bernois Tourisme).

Le centre de dépistage de Reconvilier est définitivement maintenu. L’Hôpital du Jura bernois reprend les activités du canton à la halle des fêtes dès mercredi. L’HJB et la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration du canton de Berne précise que c’est en complément des centres de Moutier et de Saint-Imier qui resteront ouverts aux mêmes conditions qu’avant. L’offre est destinée à toutes les personnes habitant le Jura bernois et le Jura, y compris les personnes asymptomatiques.

Le porte-parole de la Direction de la santé bernoise, précise que le centre de Reconvilier complète les deux autres centres du Jura bernois : « Il est pratique », juge Gundekar Giebel. À Reconvilier, quelques 7 à 800 personnes par jours sont parfois venues se faire tester. La demande est importante. Gundekar Giebel estime que ces centres seront ouverts encore plusieurs semaines en tout cas : « avec l’arrivée du printemps, il est important que les personnes qui ont des symptômes puissent savoir très vite s’il s’agit du rhume des foins, du rhume de printemps ou d’Omicron », insiste le porte-parole.


18'000 personnes concernées par la validité raccoucie des certificats

La DSSI rappelle encore dans son communiqué qu’environ 18’000 personnes seront concernées par le raccourcissement de la durée de validité des certificats de vaccination et de guérison, décidé par le Conseil fédéral, à compter du 1er février. De plus, les personnes en quarantaine peuvent sortir de l’isolement si elles n’ont pas présenté de symptômes depuis au moins deux jours. Si les symptômes persistent, la durée de l’isolement est en revanche prolongée.

Toutes les informations sur les possibilités de test dans le canton de Berne ont été regroupées dans une nouvelle application, disponible en ligne depuis mardi. /comm-lbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus