Hans Stöckli quittera la politique fin 2023

Le conseiller aux Etat socialiste ne se représentera pas lors des prochaines élections fédérales ...
Hans Stöckli quittera la politique fin 2023

Le conseiller aux Etat socialiste ne se représentera pas lors des prochaines élections fédérales

 Hans Stöckli ne se représentera pas lors des prochaines élections fédérales.  (Photo : Keystone/Alessandro Della Valle) Hans Stöckli ne se représentera pas lors des prochaines élections fédérales.  (Photo : Keystone/Alessandro Della Valle)

Le conseiller aux Etats Hans Stöckli ne briguera pas un nouveau mandat lors des prochaines élections fédérales. L'ancien maire de Bienne a saisi l'occasion de son 70e anniversaire mardi pour annoncer qu'il mettra fin à sa carrière politique en novembre 2023.

« Je suis déjà le membre le plus âgé du Conseil des Etats. Je profite de mon anniversaire pour officialiser cette décision », déclare Hans Stockli dans une interview publiée mardi dans le Journal du Jura et le Bieler Tagblatt. « Pour ma famille et mes amis, c'était déjà clair depuis ma réélection en 2019 ».

« Même après 18 ans, l'activité au Palais fédéral est toujours aussi motivante et stimulante pour moi », assure le socialiste biennois. Il souligne que la votation fédérale du 13 février sur l'initiative sur la publicité pour le tabac a constitué pour lui le point culminant de cette législature jusqu'à présent.

Le métier de maire

Hans Stöckli, dont le nom est aussi associé au succès de l'Expo.02, considère qu'être maire est le plus beau métier au monde. Durant 20 ans, entre 1990 et 2010, il a été maire de Bienne. « Nous avons pu réaliser beaucoup de choses à Bienne et développer la ville ».

« Ma vie a toujours oscillé entre pouvoir et liberté », souligne Hans Stökli qui estime qu'être maire, c'est la combinaison du pouvoir et de la liberté. « Il a la liberté de fixer ses priorités ainsi que le pouvoir de les mettre en oeuvre. C'est ce que j'ai vécu, c'est ce qui m'a plu ».

La section bernoise du Parti socialiste a salué le travail de Hans Stöckli au Conseil national de 2004 à 2011 puis au Conseil des Etats. « A chaque élection, Hans Stöckli s'est imposé face à une très rude concurrence grâce à sa personnalité et à son ardeur à la tâche », relève le PS bernois qui ajoute qu'il mettra tout en oeuvre pour défendre ce siège, de préférence en présentant une femme. /ATS-fwo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus