20 ans de « Danse ! » passionnée

L’association jurassienne pour la danse contemporaine promeut cet art de la scène dans le Jura ...
20 ans de « Danse ! » passionnée

L’association jurassienne pour la danse contemporaine promeut cet art de la scène dans le Jura, le Jura bernois et à Bienne depuis deux décennies. Elle fête son anniversaire le 29 avril au Théâtre du Jura

De gauche à droite : Emilie Schindelholz Aeschbacher, présidente, Rachel Boegli, membre du comité et Dominique Martinoli, directrice de « Danse ! ». De gauche à droite : Emilie Schindelholz Aeschbacher, présidente, Rachel Boegli, membre du comité et Dominique Martinoli, directrice de « Danse ! ».

L’association « Danse ! » fête ses 20 ans d’existence. Depuis 2002, elle œuvre à la promotion de la danse contemporaine dans le Jura, le Jura bernois et à Bienne. La fête d’anniversaire est prévue le 29 avril prochain, le jour même de sa fondation 20 ans plus tôt. Une date qui correspond également à la Journée Internationale de la Danse. Les responsables de l’entité ont présenté mercredi le programme des réjouissances qui auront lieu au Théâtre du Jura à Delémont. La soirée débutera à 20h par le spectacle A space for all our tomorrows, en collaboration avec le festival Steps. Cette représentation est l’œuvre de la chorégraphe et danseuse américaine Annie Hanauer. Cette dernière s’est entourée d’artistes qui, comme elle, sont en situation de handicap. Suivra une « surprise-party » de la compagnie Lelonayo et Amado Dieng où le public sera invité à danser sur des rythmes afro, latino et urbain.


Deux décennies de promotion…

Depuis 20 ans, l’association fait découvrir la danse au grand public. Pour y parvenir, elle a mis sur pied plusieurs projets. Entre autres, le festival éviDanse initié en 2004. Au début de l’aventure, la danse n’était que peu présente sur la scène culturelle régionale. Sa promotion a donc été une nécessité. « C’était un besoin de collaborer avec les partenaires, les lieux et les centres culturels », explique la directrice de « Danse ! », Dominique Martinoli.

… et de médiation

Mais au-delà de promouvoir la danse, une autre tâche importe… la médiation. Des ateliers ont été mis en place pour, par exemple, montrer les coulisses d’un spectacle. L’objectif est d’amener le public à mieux apprécier cet art de la scène et « vivre cela dans son corps », précise Dominique Martinoli.

La lutte contre les stéréotypes fait aussi partie des combats menés par l’association. « Il y a le tutu, la danseuse, c’est pour les filles. On entend souvent cela lorsqu’on se rend dans les écoles », soupire Dominique Martinoli qui compte poursuivre la bataille.


Défis d’avenir

Pour le futur, l’association « Danse ! » a plusieurs défis à relever. Sa directrice estime qu’avec la crise sanitaire, le public est moins présent dans les salles, moins curieux aussi. « On doit remettre un peu l’ouvrage sur le métier et aller chercher le public en faisant des propositions différentes », motive Dominique Martinoli. Elle a remarqué aussi qu’après une formation réalisée à l’extérieur, des chorégraphes et des danseurs professionnels reviennent dans la région. La directrice compte apporter un soutien à ces artistes du cru. « Ce sera aussi le défi de les accompagner dans leur production ».

Pour épauler les danseurs et chorégraphes, l’association jurassienne pour la danse contemporaine peut mettre à disposition ses compétences administratives et artistiques, et jouer les intermédiaires avec les différents centres culturels de la région. /nmy


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus