Ukraine : le point sur l'accueil bernois

Plus de 6'600 réfugiés ukrainiens sont enregistrés en ce moment dans le canton de Berne. Les ...
Ukraine : le point sur l'accueil bernois

Plus de 6'600 réfugiés ukrainiens sont enregistrés en ce moment dans le canton de Berne. Les autorités ont salué vendredi le travail effectué sur le terrain

Le canton de Berne s'attend à accueillir entre 20'000 et 30'000 Ukrainiens jusqu'à la fin de l'année.(Photo : KEYSTONE / Valentin Flauraud). Le canton de Berne s'attend à accueillir entre 20'000 et 30'000 Ukrainiens jusqu'à la fin de l'année.(Photo : KEYSTONE / Valentin Flauraud).

Le canton de Berne affirme continuer sans relâche à assurer l’hébergement et la prise en charge des personnes ayant dû fuir l’Ukraine suite à l'invasion militaire du pays par la Russie. Pour l'heure, 6'600 personnes sont déclarées dans le canton dont 467 dans le Jura bernois, ont indiqué vendredi les autorités. La majorité est hébergée chez des particuliers (4'676 personnes) et 1'220 personnes dans des structures collectives, selon les chiffres dévoilés par le conseiller d’Etat Pierre Alain Schnegg, directeur de la santé, des affaires sociales et de l’intégration. L’afflux en Suisse de personnes en quête de protection a un peu ralenti. Au début, le canton a accueilli près de 20% de personnes de plus que nécessaire selon la clé de répartition intercantonale. Un rééquilibrage est en cours. Pierre Alain Schnegg a salué vendredi la solidarité de la population. Il faudra encore se serrer les coudes selon lui, d'autant que le canton attend entre 20'000 et 30'000 réfugiés jusqu'à la fin de l'année :

« Nous ne savons pas comment la situation va évoluer »

Activité professionnelle

Concernant l'activité professionnelle, les offices régionaux de placement ont reçu 138 inscriptions et placé 8 personnes. L’exercice d’une activité professionnelle requiert une autorisation de l’Office de l’économie, qui en a déjà délivré 204 en comptant les individus qui ont trouvé un emploi dans leur entourage. Pour les jeunes, il s'agit de retrouver un peu de normalité à l'école, estime le canton. A ce jour, quelque 1'700 enfants et adolescents ukrainiens ont été intégrés dans les écoles bernoises. Soixante-trois classes d’accueil et 33 cours intensifs de langue ont été mis en place. L'appel invitant la population à proposer une aide dans les écoles a porté ses fruits: plus de 1'000 Bernois se sont annoncés en un mois. Au-delà, des places d’accueil supplémentaires sont prévues. Les travaux de construction sur le terrain du Viererfeld, à Berne, avec ses unités d’habitation mobiles, seront achevés ces prochaines semaines.


Aide financière plus élevée qu'ailleurs

Les réfugiés ukrainiens bénéficient d'un soutien financier par le biais de l'aide sociale. Pierre Alain Schnegg a rappelé que le canton de Berne versait des montants plus importants que la plupart des autres cantons :

« Ma direction a souvent été critiquée »

Hotline à disposition

Le canton de Berne met une hotline à la disposition des familles d’accueil et des personnes en quête de protection en provenance d’Ukraine. Elle est ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 17h au 031 636 98 80 ou par courriel à ukraine.gsi@be.ch. /ATS-oza



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus