Se glisser dans la peau d’une personne sourde et aveugle le temps d’un repas

Manger au restaurant lorsque l’on est privé de la vue et de l’ouïe relève du défi. Les citoyens ...
Se glisser dans la peau d’une personne sourde et aveugle le temps d’un repas

Manger au restaurant lorsque l’on est privé de la vue et de l’ouïe relève du défi. Les citoyens sont appelés à prendre conscience de cette réalité grâce à une action de sensibilisation à la surdicécité. Reportage dans une brasserie neuchâteloise

Nicolas et Chiara ont tenté de déguster leur repas à l'aveugle mardi à Neuchâtel. Nicolas et Chiara ont tenté de déguster leur repas à l'aveugle mardi à Neuchâtel.

En Suisse, 57'000 personnes sont atteintes de surdicécité, soit le fait d’être sourd et aveugle. Pour sensibiliser la population au quotidien de ces citoyens, plusieurs associations ont mis sur pied une action dans 28 restaurants qui dure jusqu’à jeudi. L’objectif est de marquer la Journée internationale de la surdicécité qui s’est tenue lundi. Les clients sont invités, le temps d’un repas, à être privés de la vue et de l’ouïe en enfilant des lunettes noires et des boule quies.

Dans le canton de Neuchâtel, le Cardinal et le Silex participent à l’aventure. Nicolas et Chiara étaient attablés mardi à midi à la brasserie neuchâteloise. Ils se sont prêtés à l’exercice et ont enfilé une paire de lunettes noires durant une partie de leur repas :

« On a un sentiment d’isolement »

Cette action de sensibilisation à la surdicécité se poursuit jusqu’à jeudi dans une trentaine d’établissements à travers la Suisse. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus