Valbirse : un rapport fait la lumière sur le dossier du bâtiment des pompiers

Le Conseil général de Valbirse s’est réuni lundi soir. La lecture du rapport de la commission ...
Valbirse : un rapport fait la lumière sur le dossier du bâtiment des pompiers

Le Conseil général de Valbirse s’est réuni lundi soir. La lecture du rapport de la commission d’enquête parlementaire Chemenay sur la rénovation du bâtiment des pompiers était très attendu. Les fautes ne peuvent pas incomber à une seule personne. Il s’agit plutôt d’une accumulation d’erreurs

Le maire de Valbirse Jacques-Henri Jufer était l'invité de La Matinale ce mardi. Le maire de Valbirse Jacques-Henri Jufer était l'invité de La Matinale ce mardi.

Des fautes qui ne peuvent pas incomber à une seule personne et qui résultent d’une accumulation d’erreurs. C’est dans les grandes lignes ce qui est ressorti du rapport de la Commission d’enquête parlementaire (CEP) Chemenay à Valbirse. Le document a été présenté lundi soir lors de la séance du Conseil général.

Il était donc très attendu ce rapport de la CEP Chemenay qui touche au dossier du bâtiment des pompiers. Un projet dont l’enveloppe de rénovation a déjà coûté 700'000 francs supplémentaires et qui a fait beaucoup parler de lui dans la commune. Souvenez-vous, en novembre dernier, le législatif de Valbirse avait refusé un crédit complémentaire de 470'000 francs pour la rénovation du hangar des pompiers, bâtiment qui accueille aussi les Travaux publics. Raison pour laquelle la Commission d’enquête parlementaire Chemenay a vu le jour.

Lundi soir, la CEP a donc présenté le rapport. L’architecte, les conseillers communaux responsables des bâtiments et l’exécutif portent tous une part de responsabilité dans les disfonctionnements du dossier. C’est aussi le résultat d’une multitude d’erreurs qui se sont accumulées. Invité mardi dans La Matinale, le maire de Valbirse Jacques-Henri Jufer a indiqué que « ça ne fait jamais plaisir de voir tous les détails du dossier qui n’ont pas fonctionnés où on aurait dû être plus vigilant, plus attentif pour éviter des erreurs, des oublis ». Parmi les recommandations de la CEP : bien définir les besoins, définir un cahier des charges clair ou encore savoir qui a les compétences pour prendre les décisions.

Jacques-Henri Jufer, maire de Valbirse : « Ce dossier, c’est vraiment un cas d’école »

Les travaux seront désormais suivis par une commission non-permanente qui a été nommée lundi soir. Ils devraient se terminer à la fin de l’année.

A noter que tous les autres points à l’ordre du jour ont été acceptés, dont les comptes 2021 qui bouclent sur un déficit de 517’633 francs. Des chiffres semblables aux prévisions du budget qui misait sur un déficit de 578’545 francs. /sbo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus