Des femmes d'exception : Elise Benoit Huguelet (2/5)

RJB consacre une série d'été au destin de cinq pionnières du Jura bernois. Ce lundi, cap sur ...
Des femmes d'exception : Elise Benoit Huguelet (2/5)

RJB consacre une série d'été au destin de cinq pionnières du Jura bernois. Ce lundi, cap sur Vauffelin avec Elise Benoit Huguelet, qui fut la première sage-femme de la Baroche

 Cet été, cinq lundis durant, RJB vous propose de découvrir la vie de cinq femmes sélectionnées dans le cadre de l'exposition ExceptionnELLES. Cet été, cinq lundis durant, RJB vous propose de découvrir la vie de cinq femmes sélectionnées dans le cadre de l'exposition ExceptionnELLES.

Durant tout l’été, nous vous proposons de partir à la découverte de cinq femmes exceptionnelles du Jura bernois. Des statues de ces pionnières ont été créées et sont désormais exposées dans leurs villages d’origines. Une initiative qui a vu le jour pour marquer les 50 ans du droit de vote des femmes en Suisse. Nous nous rendons ce lundi à Vauffelin. Elise Benoit Huguelet y a vu le jour en 1820 et est décédée en 1906 à Frinvilier. Elle est devenue la première sage-femme de la Baroche. Une profession qu’elle a exercée durant six décennies. Michel Huguelet, descendant d’Elise Benoit Huguelet, a découvert cette aïeule au travers des récits de sa tante, « ça ne nous intéressait pas trop, mais on aurait mieux fait d’écouter comme il faut et aujourd’hui on serait bien mieux au clair ».

« En cherchant mon grand-père, j’ai vu dans les dossiers de la bourgeoisie qu’il y avait une certaine Elise »

Elise Benoit Huguelet a, dans un cahier, raconté son histoire. Son témoignage sera publié pour la première fois en 1905 avant de tomber un peu dans l’oubli. Le fascicule « Elise Benoit-Huguelet ou Une vie bien remplie » sera réédité en 2019 par Mémoires d’Ici. Comme on peut le lire sur le site du Centre de recherche et de documentation du Jura bernois, son récit « nous ouvre à un univers inédit, celui des triplement « muettes de l'histoire », parce que femmes, modestes et peu lettrées ». Un livre qu’a bien sûr lu son descendant Michel Huguelet à plusieurs reprises.

« Ça devait quand même être quelque chose d’extraordinaire pour le petit village de Vauffelin d’avoir une sage-femme »

Michel Huguelet a été surpris que cette lointaine tante ait été choisie parmi les femmes exceptionnelles du Jura bernois.

« Si on n’avait pas le petit fascicule, on aurait oublié tante Elise »

Lundi prochain, notre série sur les femmes exceptionnelles du Jura bernois s’arrêtera à St-Imier, ville qui a vu naître l’écrivaine Clarisse Francillon. /sbo

La statue d'Elise Benoit Huguelet trône désormais sur la place du village à Vauffelin. La statue d'Elise Benoit Huguelet trône désormais sur la place du village à Vauffelin.

Les autres épisodes :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus