Attention à la moule Quagga sur les bateaux

La présence de cette espèce invasive venue de mer Noire a été attestée depuis plusieurs années ...
Attention à la moule Quagga sur les bateaux

La présence de cette espèce invasive venue de mer Noire a été attestée depuis plusieurs années dans le lac de Bienne mais les autorités cantonales veulent éviter une propagation

La moule Quagga ne mesure que quelques centimètres et une fois sa présence attestée, il est impossible de s'en débarrasser. (Photo : canton de Berne) La moule Quagga ne mesure que quelques centimètres et une fois sa présence attestée, il est impossible de s'en débarrasser. (Photo : canton de Berne)

La moule Quagga colonise les lacs et il faut stopper sa progression. Cette espèce invasive vient de la mer Noire et une fois repérée, elle ne peut plus être éliminée. Elle engendre des problèmes pour la biodiversité et rend plus difficile le traitement des eaux. Sa présence a déjà été attestée dans les lacs de Bienne, Neuchâtel ou encore Morat. Mais d’autres, comme Thoune ou Brienz, sont pour l’heure épargnés.

Raisons pour lesquelles le canton de Berne a décidé de lancer ce lundi une nouvelle campagne de prévention baptisée « Stop Quagga ! ». Cette dernière destinée principalement aux propriétaires de bateaux. « Ce sont surtout les navires qui transportent la moule d’un lac à un autre » explique Vinzenz Maurer, écologue au Laboratoire de la protection des eaux et du sol du canton de Berne, qui précise encore que ces animaux ne mesurent que quelques centimètres. Les moules s’accrochent aux coques ou leurs larves survivent dans le fond des bateaux. Il est donc important de bien les nettoyer et, idéalement, de les laisser sécher avant de les déplacer vers un nouveau lac. Quant à savoir si les zones encore dépourvues de moules Quagga le resteront avec ces mesures de protection, Vinzenz Maurer se montre dubitatif : « C’est difficile à dire, mais je l’espère… ». /amo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus