Et voici la Fête de la Damassine AOP !

La première édition de l’événement aura lieu les 24 et 25 septembre à Porrentruy et Mormont ...
Et voici la Fête de la Damassine AOP !

La première édition de l’événement aura lieu les 24 et 25 septembre à Porrentruy et Mormont. Les organisateurs veulent offrir une reconnaissance au fruit typique du Jura

Le comité d'organisation de la Fête de la Damassine AOP entoure la présidente Sabine Ennesser (en blanc). Le comité d'organisation de la Fête de la Damassine AOP entoure la présidente Sabine Ennesser (en blanc).

Après la Fête de la Tête de Moine à Bellelay, voici la Fête de la Damassine AOP en Ajoie. La première édition aura lieu les 24 et 25 septembre prochains sur le site « Ô Vergers d’Ajoie » à Porrentruy et au gîte rural de la Bergerie à Mormont. Au programme : concours pour les producteurs – où une reine ou un roi sera désigné – dégustations, festival du goût, balades et diverses animations pour petits et grands. L’objectif est d’offrir une reconnaissance au fruit phare du Jura.

Pour le président de l’interprofession Damassine AOP, Alain Perret, le temps est venu de redonner un coup de fouet à la filière qui compte à ce jour 83 producteurs agréés :

« Renouveau et dynamisme »

Si le public régional est attendu nombreux, le but de la Fête de la Damassine AOP est surtout de faire connaître le produit partout en Suisse et à l’étranger. La présidente du comité d’organisation, Sabine Ennesser :

« On essaie d’agrandir le cercle »

La manifestation est organisée par l’interprofession Damassine AOP, BeJu Tourisme rural et la Fondation rurale interjurassienne. Elle se déroulera tous les deux ans, en alternance avec le Concours suisse des produits du terroir à Courtemelon. L’événement est donc appelé à grandir. Sabine Ennesser :

« On aimerait à terme que toute l’Ajoie soit en fête »

Tous les détails sont à découvrir sur le site www.fetedeladamassine.ch.

Au chapitre de la production de damassine, cette année 2022 s’annonçait excellente avec du fruit en abondance. Mais la sécheresse est passée par là, freinant brutalement la croissance des petites prunes emblématiques. Alain Perret :

« Pour se sauver lui-même, l’arbre reprend de l’énergie dans ses propres fruits »

Selon l’interprofession, le bilan de la production de damassine ces dernières années est positif, avec une moyenne de 10 à 12'000 litres d’eau-de-vie certifiée par an. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus