L’association Le Royal à Tavannes fête ses 10 ans

Une journée spéciale sera organisée le 3 septembre à cette occasion. Les responsables ont également ...
L’association Le Royal à Tavannes fête ses 10 ans

Une journée spéciale sera organisée le 3 septembre à cette occasion. Les responsables ont également présenté la programmation du nouveau semestre

Le programme du prochain semestre a été présenté vendredi devant la presse. Le programme du prochain semestre a été présenté vendredi devant la presse.

Cela fait 10 ans maintenant que l’association Le Royal à Tavannes fait bouger les habitants de la région. À cette occasion, une journée spéciale va être mise sur pied le 3 septembre. Au programme, de la musique avec Christophe Meyer, Thomas Ethylique, Raw et Jessana mais également le film « Elvis » diffusé dans le cinéma. L’occasion de célébrer les 10 ans d’une association qui a passablement évolué à en croire son vice-président Simon Bertholet. Selon lui, le fait de l’avoir créée a offert au Royal une dimension plus professionnelle. À force d’organiser des soirées, il avoue qu’ils sont « à présent rodés » et que c’est peut-être un peu plus facile maintenant de mettre sur pied des évènements.

Simon Bertholet : « On est rodé »

Un semestre éclectique

Simon Bertholet a profité vendredi de présenter le programme pour le prochain semestre. Au menu : des humoristes comme Simon Romang, Cinzia Cattaneo ou encore Thibaud Agoston, mais aussi de la musique avec Carlyn Monnin, Middlecage, Junior Tshaka, Francis Décamps, Galaad, Baron.e et Drinker’s Soul. De belles affiches donc pour les 10 ans de l’association. Pour ce semestre, un spectacle d’humour supplémentaire a été ajouté pour redonner le sourire aux gens, expliquent les responsables de la programmation. La musique classique fait également son retour pour offrir plus de diversité encore aux représentations proposées. La plupart des artistes viennent de la région, voire de Suisse romande. Il s’agit d’une question d’organisation post-covid. Toutefois les organisateurs affirment que cela vaut la peine de laisser une chance à la multitude de talents que l’on trouve dans notre coin de pays. /lge

Simon Bertholet : « Les gens ont besoin de rire »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus