Bienne : un budget équilibré grâce à « Substance 2030 »

La Ville de Bienne prévoit un excédent de revenus de près de 3,2 millions de francs pour l’année ...
Bienne : un budget équilibré grâce à « Substance 2030 »

La Ville de Bienne prévoit un excédent de revenus de près de 3,2 millions de francs pour l’année 2023. Des résultats financiers qui devraient être équilibrés grâce à la mise en place de certaines mesures du programme de stabilisation des finances

Un budget 2023 équilibré pour la Ville de Bienne. (Photo: archives) Un budget 2023 équilibré pour la Ville de Bienne. (Photo: archives)

Le budget 2023 de la Ville de Bienne présente un compte général équilibré. Les prévisions financières pour l’année prochaine, présentées ce vendredi matin, tablent sur un excédent de recettes de près de 3,2 millions de francs. Mais ce résultat n'a pu être obtenu que grâce aux mesures de stabilisation des finances tirées du projet « Substance 2030 ». Outre une hausse de la quotité d’impôt de 1,63 à 1,78, le budget intègre une réduction de prestations dans le domaine des services publics et une légère diminution des investissements.

Les différentes mesures définies dans le cadre de ce programme d'économie allègent le compte général d'environ 16,2 millions de francs, ce qui amène à ce résultat équilibré, explique la directrice des finances de la Ville de Bienne Silvia Steidle :

« Il est nécessaire d’agir pour garder des finances saines » déclare Silvia Steidle. La directrice des finances relève que même si les investissements vont diminuer, ils ne vont pas totalement s’arrêter. La Ville de Bienne va donc continuer d’investir dans différents domaines et la diminution annoncée ne sera pas perçue l’année prochaine par la population. Par contre, comme le programme de stabilisation des finances municipales a fixé des objectifs à 2030, Silvia Steidle relève que la diminution des investissements se ressentira les prochaines années :

Une hausse d’impôt supportable

Le budget intègre une hausse de la fiscalité qui se traduit par des revenus supplémentaires de 10,3 millions de francs. Près de 80% de la population biennoise dispose d'un revenu imposable inférieur à 60'000 francs, ce qui représente pour ces personnes une hausse maximale de 30 francs par mois. Une hausse de la quotité d’impôt (de 1,63 à 1,78) qui est nécessaire pour éviter d’autres mesures d’économies plus radicales qui nuiraient à la qualité de vie à Bienne. Et selon Silvia Steidle, cette augmentation d’environ 1 franc par jour est supportable pour la population et les entreprises :

Une hausse qui n’est pas si importante que cela, mais il n’était pas question d’augmenter encore plus la quotité d’impôt, selon Silvia Steidle. Il est nécessaire que Bienne soit toujours dans la même fourchette en termes de fiscalité que ces communes voisines afin de garantir son attractivité :

Dans le budget 2023, la direction des finances prévoit une augmentation de la dette de près de 40 millions de francs. Mais le degré d’autofinancement, toujours très bas, s’est amélioré et est passé dans des chiffres positifs, à savoir de -25,4% dans le budget 2022 à 18,06% dans celui de l’année prochaine. « La situation reste critique, mais une amélioration est quand même constatée », a clamé Silvia Steidle.


Situation délicate sur le long terme

Le plan financier 2024-2026, également présenté ce vendredi matin, comprend, comme le budget 2023, le programme de stabilisation financière « Substance 2030 ». À l'instar d'autres collectivités publiques, la Ville de Bienne doit faire face à une incertitude en matière de planification en raison de la difficulté à évaluer l'évolution politique, sociale et économique. La Ville de Bienne affiche depuis de nombreuses années un déficit structurel. Sa situation financière s'est encore détériorée avec la crise du Covid et le recul des revenus fiscaux des entreprises. Sans mesures pour réduire ses charges et augmenter ses recettes, elle pourrait être confrontée à des problèmes de liquidités.


Une dette proche du milliard

Tandis que les capitaux propres diminuent, l'endettement de la ville augmente constamment. Pour le Conseil municipal, cette situation est particulièrement préoccupante au regard de la hausse amorcée des taux d'intérêt. Pour rappel, la direction des finances de la Ville de Bienne prévoit d’augmenter la dette de près de 40 millions de francs en 2023.

Reste que, d’ici 2026, la dette de la Ville de Bienne avoisinera le milliard de francs. Mais il ne faut pas trop s’inquiéter pour autant, calme Silvia Steidle, car grâce au programme « Substance 2030 », la dette devrait être freinée dans les années à venir :

Reste que le programme d’assainissement des finances municipales « Substance 2030 », ainsi que le budget 2023, doivent encore passer devant le Conseil de ville les 19 et 20 octobre et ensuite en votation populaire le 27 novembre. /ATS-lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus