Levée de bouclier contre les coupes budgétaires à Bienne

Constitué en 2013, déjà dans un contexte de mesures d'économies jugées inacceptables, le mouvement ...
Levée de bouclier contre les coupes budgétaires à Bienne

Constitué en 2013, déjà dans un contexte de mesures d'économies jugées inacceptables, le mouvement Bienne pour tous se remobilise pour s'opposer au programme « Substance 2030 ». Une rencontre a eu lieu mardi soir à la Villa Ritter 

En proie à de grandes difficultés financières, la ville de Bienne est face à un important débat sur les mesures à prendre pour redresser la situation. (Photo : archives). En proie à de grandes difficultés financières, la ville de Bienne est face à un important débat sur les mesures à prendre pour redresser la situation. (Photo : archives).

La lutte s’organise à Bienne contre « Substance 2030 », l’important paquet de mesures d'économies présenté cet été par les autorités. Le mouvement Bienne pour tous monte au créneau. Il compte dans ses rangs diverses institutions, associations et personnes individuelles et entend bien empêcher certaines mesures qui selon lui péjoreraient la qualité de vie à Bienne. Une rencontre a eu lieu mardi soir à la Villa Ritter, l’occasion pour chacun d’exprimer son point de vue. Conseillère de ville socialiste et membre du comité Bienne pour tous, Anna Tanner estime que les coupes prévues représentent un grand risque pour l'attractivité de la ville de Bienne, et donc aussi pour son économie. Elle ajoute que toutes les couches de la population sont concernées par ce risque d'appauvrissement de l'offre, des enfants aux personnes âgées en passant par les adolescents. 

« Bienne pourrait perdre beaucoup de valeur »

Reste que la situation financière de la ville de Bienne inquiète. Le déficit structurel est une réalité, et la dette frise le milliard de francs. Les autorités le répètent : il faut agir tout de suite et de manière ciblée, sans quoi des mesures d'économies encore plus drastiques devront être prises à l'avenir. Anna Tanner est consciente que la situation est problématique. Il s'agit toutefois de privilégier en premier lieu les actions qui permettent d'améliorer les revenus. A ce titre, Bienne pour tous ne s'oppose pas une augmentation de la quotité d'impôts de 1,63 à 1,78, comme le prévoit « Substance 2030 ». « Un passage douloureux mais nécessaire si l’on veut préserver les prestations qui nous sont chères », relève Anna Tanner.

« Nous devons davantage planifier à long terme »

Bienne pour tous réunit environ septante contacts. Et la mobilisation augmente selon son comité. Le mouvement prévoit plusieurs actions pour inciter politiciens d’abord, puis citoyens, à rejeter certaines mesures d'économies. Le programme « Substance 2030 » sera débattu les 19 et 20 octobre au Conseil de Ville de Bienne. La population sera ensuite appelée aux urnes. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus