CormoRock prêt à brûler la scène

Le traditionnel festival CormoRock revient investir la salle polyvalente les 21 et 22 octobre ...
CormoRock prêt à brûler la scène

Le traditionnel festival CormoRock revient investir la salle polyvalente les 21 et 22 octobre. Huit groupes grimperont sur scène de la salle polyvalente de Cormoret

Le programmateur Nicolas Py (premier plan) cumule les casquettes et se produira également sur scène avec son groupe de Tavannes : Henriette B. (photo : henriettebmetal.com) Le programmateur Nicolas Py (premier plan) cumule les casquettes et se produira également sur scène avec son groupe de Tavannes : Henriette B. (photo : henriettebmetal.com)

Les notes de metal et de pop/rock résonneront à Cormoret dans un peu plus de deux semaines. La localité accueille son traditionnel CormoRock le 21 et 22 octobre. Pour cette 11ème édition, huit groupes - répartis sur les deux soirées – se succèderont sur la scène de la salle polyvalente.


Entre terroir et pointures du milieu

Les formations régionales seront majoritaires avec notamment les Neuchâtelois de Morgarten, les Tavannois d’Henriette B ou encore les Biennois de Modern Day Heroes. Les têtes d’affiche, en revanche, traverseront la frontière pour se produire à Cormoret. Les Parisiens d’Atlantis Chronicles viendront pimenter le vendredi soir. « C’est vraiment un groupe de référence dans le domaine » note Nicolas Py, responsable programmation du CormoRock. « Ils figurent dans le top 5 des groupes de metal en France ». Le concert des Italiens d’Overlaps sera, lui, le point d’orgue du samedi soir. Des fans anglais et allemands se sont déjà annoncés pour venir assister à la performance du groupe de Venise, spécialiste de rock/pop alternatif.

« Il y a un peu de négociations sur le cachet parce qu’on n’a pas des sommes astronomiques à disposition »

Pour l’organisation, le CormoRock garde le même cap que d’habitude : des billets sans prélocation et une équipe de bénévoles bien rodée. L’objectif reste le même à savoir offrir une opportunité pour les groupes régionaux de se produire dans un cadre professionnel et proposer des concerts de qualité aux habitants des environs. Côté finances, le budget s’élève à 20 à 30'000 francs. L’équilibre est recherché mais généralement pas atteint. Le festival est déficitaire depuis quelques années mais survit grâce à une garantie de déficit du CJB et aux bénéfices des autres événements organisés par l'AMACC (Animation Musique Art Culture Cormoret), association qui pilote le CormoRock depuis sa création en 2008. /nme

Retrouvez ci-dessous quelques clips d'artiste qui se produiront au festival

Henriette B

Morgarten


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus