L’extension de l’ESBV plus chère que prévu

Corgémont, Péry-La Heutte, Sonceboz-Sombeval et Cortébert devront débourser 410'000 francs ...
L’extension de l’ESBV plus chère que prévu

Corgémont, Péry-La Heutte, Sonceboz-Sombeval et Cortébert devront débourser 410'000 francs de plus que le million déjà accordé pour le projet. Encore faut-il que les citoyens acceptent cet allongement de crédit

Le chantier de l'extension de l'ESBV, à Corgémont, attend un financement supplémentaire. Le chantier de l'extension de l'ESBV, à Corgémont, attend un financement supplémentaire.

L'extension de l'Ecole secondaire du Bas-Vallon réserve des surprises. Conséquences : elle va coûter plus cher que prévu. Le projet initial était devisé à un million de francs, réparti entre les quatre communes concernées. Des communes qui devront prochainement voter une extension, estimée au total à 410'000 francs. A Corgémont, la population est appelée aux urnes le 27 novembre. A Sonceboz-Sombeval, c’est en assemblée municipale que la rallonge sera votée, le 5 décembre. Cortébert suivra, en assemblée toujours, le 12 décembre. Enfin, Péry-La Heutte soumettra l’objet en votation populaire le 18 décembre.


Une dalle pas stable, un site pollué et des matériaux plus chers

C’est en cours de chantier que des soucis ont émergé, explique Erwin Dornbierer, conseiller municipal en charge du dicastère des écoles à Corgémont. Ces surprises ont contraint les responsables à modifier les plans initiaux (sans pour autant toucher à l’aspect externe du bâtiment) :

Des prospections sont pourtant menées avant d’évaluer le coût d’un chantier. Pourquoi, alors, ces problèmes n’ont pas été relevés plus tôt, avant de soumettre le premier crédit d’un million à la population ? « Il aurait fallu creuser sous le radier », explique Erwin Dornbierer :

Erwin Dornbierer, conseiller municipal en charge du dicastère des écoles à Corgémont. Erwin Dornbierer, conseiller municipal en charge du dicastère des écoles à Corgémont.

Erwin Dornbierer précise qu’avec cette rallonge de budget, les frais seront largement couverts et que ces 410'000 francs comprennent également « une petite réserve supplémentaire ». Quant au calendrier, si les autorités avaient prévu d’ouvrir l’extension de l’école en janvier prochain, cette situation repousse l’inauguration à l’été 2023. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus