CTS met à contribution ses utilisateurs

En raison de la hausse considérable du prix de l’énergie annoncée pour l’année prochaine, CTS ...
CTS met à contribution ses utilisateurs

En raison de la hausse considérable du prix de l’énergie annoncée pour l’année prochaine, CTS, qui exploite notamment la Tissot Arena à Bienne, devra mettre ses utilisateurs à contribution pour maintenir son cap

CTS s’attend aussi à des coûts supplémentaires pour 2023 à 
hauteur de 3,1 millions de francs, provenant en majeur parti de la 
Tissot Arena. (photo : Georges Henz). CTS s’attend aussi à des coûts supplémentaires pour 2023 à hauteur de 3,1 millions de francs, provenant en majeur parti de la Tissot Arena. (photo : Georges Henz).

CTS va mettre ses utilisateurs à contribution pour pallier l’augmentation des coûts de l’énergie. La société Congrès, Tourisme et Sport, qui exploite diverses infrastructures en ville de Bienne dont le palais des Congrès et la Tissot Arena, annonce ce lundi qu’elle ne pourra pas faire face seule à la hausse considérable du prix de l’énergie dès l’année prochaine. L’entreprise se dit gravement touchée financièrement et explique qu’elle ne peut plus couvrir intégralement les surcoûts avec sa réserve, car cette dernière a déjà fortement diminué pendant la pandémie de Covid.

Les problèmes viennent en partie de l’obligation pour certains bâtiments d’acheter l’électricité sur le marché libre et du fait que le contrat d’approvisionnement arrive à terme fin 2022. Le nouveau texte, signé avec Énergie Service Bienne, implique que CTS devra faire des économies et investir pour améliorer ses installations techniques. Ces mesures devraient permettre à l’entreprise des économies d’environ 15%.

Mais la société s’attend aussi à des coûts supplémentaires pour 2023 à hauteur de 3,1 millions de francs, provenant en majeur partie de la Tissot Arena. Cette hausse se répercutera sur les locataires de la Tissot Arena, mais aussi sur les utilisateurs, car CTS ne peut pas compter sur ses réserves, trop faibles. Ainsi les entrées dans la patinoire, la piscine et autres équipements publics augmenteront en moyenne de 25% pour les utilisateurs à partir du 1er janvier. L’entreprise explique que pour rester solvable, elle doit encourager les utilisateurs à économiser un maximum l’énergie. /comm-lyg-cro


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus