Perrefitte ne veut pas quitter les pompiers de Moutier

Lors de l’assemblée communale jeudi dernier, les ayants droit se sont prononcés contre la proposition ...
Perrefitte ne veut pas quitter les pompiers de Moutier

Lors de l’assemblée communale jeudi dernier, les ayants droit se sont prononcés contre la proposition des autorités de rejoindre les pompiers du Cornet après le changement de canton de la cité prévôtoise. Entretien avec la maire de Perrefitte Virginie Heyer

Virginie Heyer, maire de Perrefitte, assure que les autorités communales se sont entretenues en amont avec les pompiers de Moutier avant d’esquisser une alternative avec l’Assurance immobilière bernoise. Virginie Heyer, maire de Perrefitte, assure que les autorités communales se sont entretenues en amont avec les pompiers de Moutier avant d’esquisser une alternative avec l’Assurance immobilière bernoise.

A Perrefitte, on ne veut pas quitter le corps des sapeurs-pompiers de Moutier. Les citoyens ont refusé jeudi dernier lors de l’assemblée communale de rejoindre les pompiers du Cornet après le transfert de la cité prévôtoise vers le canton du Jura, comme le proposait les autorités locales. Cela s’est joué de peu : 42 non contre 39 oui, a rapporté le Quotidien jurassien. Un dossier brûlant qui a mobilisé près de 90 habitants ce soir-là.

La maire de Perrefitte Virginie Heyer s’attendait à une telle mobilisation citoyenne pour parler de ce sujet « hautement émotionnel ». D’ailleurs, un tout-ménage des opposants à la proposition des autorités avait été distribué quelques jours plus tôt. Il invitait les habitants à se présenter à l’assemblée et à voter « non ».

Maintenir la collaboration avec les soldats du feu de Moutier semble être une évidence pour la majorité des ayants droit de la commune. Mais il existe d’autres alternatives bernoises à proximité qui sont dans les normes, selon l’Assurance immobilière bernoise (AIB), présente à l’assemblée communale la semaine dernière. « Elles devraient pouvoir répondre parfaitement aux besoins de Perrefitte », assure Virginie Heyer.

Virginie Heyer : « Ce n’est pas de gaité de cœur que nous avons entamé ce sujet »

Reste que l’avenir de la protection de Perrefitte contre le feu est toujours incertain. Les discussions avec l’AIB devront reprendre pour dégager d’autres options. Il sera aussi question de reprendre contact avec la Ville de Moutier afin de savoir si elle peut garantir que toutes les prestations exigées à Perrefitte peuvent toujours être assurées dès le 1er janvier 2026. /ddc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus