Page de vie : Nicolas Treuthardt

Retrouver l'usage de ses jambes après des mois en chaise roulante, c'est la bataille hors du ...
Page de vie : Nicolas Treuthardt

Retrouver l'usage de ses jambes après des mois en chaise roulante, c'est la bataille hors du commune menée par le hockeyeur du Vallon, Nicolas Treuthardt 

Nicolas Treuthard a retrouvé l'usage de ses jambes après un accident de hockey sur glace qui l'avait laissé paralysé plusieurs mois. Nicolas Treuthard a retrouvé l'usage de ses jambes après un accident de hockey sur glace qui l'avait laissé paralysé plusieurs mois.

Le jour où tout s'écroule... Nicolas Treuthardt a connu cette journée noire en mars 2019. Victime d'une charge monumentale et interdite dans une ligue corporative, cet ancien hockeyeur de haut niveau voit sa vie basculer sur la glace. Alors âgé de 26 ans, ce jeune père de famille installé à Courtelary se retrouve paralysé et confronté à un avenir incertain. Pour notre chronique Page de vie, il a accepté de revenir sur ce sombre chapitre de sa vie. 

«  J’avais des fourmillements dans les jambes... dans ma tête c’était clair  » 

Touché à la colonne vertébrale, l'habitant de Courtelary perd l'usage de ses jambes. Après avoir été héliporté à Berne, les soins se poursuivent durant de longs mois dans un centre de réadaptation à Sion. « Quand j'ai appris mon transfert, j'ai commencé à réaliser l'impact de ce traumatisme.. et à me poser des questions ». Papa d'un garçon de 18 mois et sur le point d'accueillir son deuxième enfant, il redouble alors d'efforts pour retrouver l'usage de ses jambes. Avec succès, puisque aujourd'hui, Nicolas marche, court et a même retrouvé les joies de la glace. Les séquelles restent toujours présentes, par contre, avec une perte de sensibilité dans les membres . «  J'ai appris à vivre normalement tout en étant une personne avec une déficience physique », relativise Nicolas Treuthardt.  

«  Je me dis que je suis normal mais je ne me rappelle pas comment j’étais avant  »

Nicolas Treuthardt, hockeyeur miraculé de Courtelary, garde une passion intacte pour le sport qu'il pratique depuis qu'il a 2 ans et demi. Aujourd'hui papa de trois garçons, il a repris le chemin de la patinoire, en tant que coach de l'école de hockey à St-Imier. Aucune amertume, ni réticence donc envers sa discipline fétiche : «  Si mes enfants veulent faire du hockey, je serai le premier à les soutenir » conclut-il dans un sourire. /nme  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus