Les rogations célébrées dans une ferme à Fornet-Dessus

Une messe pour demander la protection divine des champs et des récoltes s’est déroulée mercredi ...
Les rogations célébrées dans une ferme à Fornet-Dessus

Une messe pour demander la protection divine des champs et des récoltes s’est déroulée mercredi soir sur l’exploitation agricole de la famille Hulmann. L’étable a été vidée de ses bovins (ou presque) pour accueillir la cérémonie

Le prêtre Firmin Nsoki a officié mercredi soir à Fornet-Dessus devant 14 fidèles ainsi qu'une vache et ses deux veaux. Le prêtre Firmin Nsoki a officié mercredi soir à Fornet-Dessus devant 14 fidèles ainsi qu'une vache et ses deux veaux.

C’est une tradition qui précède le jeudi de l’Ascension. Les rogations se sont tenues mercredi soir à Fornet-Dessus. Il s’agit d’une cérémonie catholique dont le but est de bénir les champs afin d’apporter de belles récoltes. L’Unité pastorale des Franches-Montagnes en a organisé une dans le village taignon, sur l’exploitation agricole de la famille Hulmann. Les rogations sont nées au 5e siècle en Gaule. Elles ont trouvé une résonnance particulière pour notre époque comme le relève le prêtre Firmin Nsoki qui a officié mercredi soir : « A travers les prières on voit qu’il y a une notion écologique ».

Reportage : des prières pour la terre

La liturgie ne s’est pas déroulée dans une église mais dans une ferme franc-montagnarde. Deux bottes de pailles recouvertes d’un drap blanc ont fait office d’hôtel devant lequel ont été installé des chaises pour les 14 personnes présentes. L’étable qui abrite habituellement des dizaines de bovins a été vidée pour permettre la tenue de la cérémonie. Une vache et deux veaux ont toutefois trouvé le moyen d’entrer pour écouter la messe. Le décor simple permet de coller au thème des rogations. « C’est une messe de demande pour que les récoltes soient bonnes. En venant sur place ça parle plus qu’en venant dans une église », relève l’hôte Catherine Hulmann. Pour terminer la cérémonie, le prêtre Firmin Nsoki a entonné une chanson de son pays d’origine, le Congo, afin de guider toutes les prières vers leur réalisation. /nmy


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus