Intervalles célèbre un an de Grand Chasseral

La revue culturelle du Jura bernois et de Bienne met la marque territoriale à l’honneur dans ...
Intervalles célèbre un an de Grand Chasseral

La revue culturelle du Jura bernois et de Bienne met la marque territoriale à l’honneur dans son 127e numéro. Ce dernier a été verni mercredi

Le 127e numéro d'Intervalles a notamment été rédigé par des personnes ayant contribué au développement de la marque Grand Chasseral. Le 127e numéro d'Intervalles a notamment été rédigé par des personnes ayant contribué au développement de la marque Grand Chasseral.

La marque « Grand Chasseral » vient à peine de fêter son premier anniversaire. Pourtant, une revue culturelle s’intéresse déjà à son passé. Intervalles a décidé de dédier son 127e numéro à l’entité de promotion régionale. Cette édition a été vernie mercredi à Sonceboz.

Au fil des plus de 200 pages, les lecteurs peuvent redécouvrir la genèse, le développement et les ambitions des porteurs du projet. « Il s’agit des premières pages d’une histoire », philosophe Richard Vaucher, président d’honneur de la Fondation Grand Chasseral au moment de présenter ce numéro. On y apprend notamment comment le « génome » de la région a été décrypté pour en tirer huit valeurs-clés. Cheffe de projet au sein de la Chambre d’économie publique du Jura bernois, Géraldine Berberat s’est occupée de rédiger mais aussi de coordonner les écrits pour cette édition. Ce travail lui a permis de mettre en lumière les atouts de la région :

Géraldine Berberat, cheffe de projet pour la CEP

Géraldine Berberat a aussi été rédactrice et coordinatrice pour la revue d'Intervalles consacrée à Grand Chasseral. Géraldine Berberat a aussi été rédactrice et coordinatrice pour la revue d'Intervalles consacrée à Grand Chasseral.

Revenir sur l’histoire d’un lieu, d’une entité ou d’une personne fait partie du travail d’Intervalles. Mais comment évoquer les événements d’une structure qui n’a qu’un an ? « Il était important de s’approcher des promoteurs afin qu’ils expliquent leurs démarches, leurs intentions ainsi que les étapes qui ont mené au développement de cette marque », répond le président de la revue, Jean-Christophe Méroz. Et faire contribuer des personnes impliquées dans le projet à cette revue historique n’a rien de contradictoire pour lui : « La marque Grand Chasseral est une marque de qualité et n’est pas une marque strictement commerciale », reprend-il tout en ajoutant que, pour les responsables d’Intervalles, cette proximité ne pose « aucun problème ». Quant à l’intérêt que peut apporter un tel ouvrage pour le public, il réside dans « la codification » de tous les éléments mis en avant par Grand Chasseral au fil du temps, selon Jean-Christophe Méroz :

Jean-Christophe Méroz, président d'Intervalles

Jean-Christophe Méroz, président d'Intervalles. Jean-Christophe Méroz, président d'Intervalles.

/amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus