Bienne compte étoffer son offre de transports publics

La cité seelandaise va considérablement développer son offre de bus et de RER ces prochaines ...
Bienne compte étoffer son offre de transports publics

La cité seelandaise va considérablement développer son offre de bus et de RER ces prochaines années. Deux stratégies sur le long-terme ont été mises en place dans le but de répondre aux enjeux de mobilité de demain

Le trafic des bus va être largement étoffé. (Photo : archives / Transports publics biennois). Le trafic des bus va être largement étoffé. (Photo : archives / Transports publics biennois).

Bienne sur les bons rails en matière de mobilité douce. Les autorités seelandaises et la Conférence régionale de transports Bienne-Seeland-Jura bernois comptent « faire des transports publics l’instrument de réponse principal aux enjeux de mobilité de demain ». Ils ont présenté ce jeudi, à travers un communiqué, les différentes stratégies mises en place pour répondre aux nouveaux besoins et défis que sont par exemple l’accroissement de la population, l’augmentation du trafic et l’écologie. L’objectif sera notamment d’augmenter les cadences et d’étoffer le réseau de manière à rendre les transports en commun plus attractifs, tout en diminuant le trafic individuel. Pour ce faire, deux visions stratégiques ont été établies.


Un réseau de bus plus vaste

Avec sa stratégie « Concept transports publics 2035 dans l'agglomération de Bienne », la ville souhaite développer et améliorer son réseau de bus. Elle prévoit notamment la densification des flux le long des axes principaux, l’intensification des cadences, l’augmentation des liaisons sans changement et une meilleure desserte pour les Champs-de-Boujean et le Marais de Brügg, où beaucoup d’emplois se créent et où il faut donc faire face à une hausse de la demande. En outre, un accent particulier est mis sur le raccordemment des centres urbains et l'aménagement de la gare pour « gagner de l'espace au profit des piétons ».


Un RER tous les quarts d’heure autour de Bienne

La « Vision RER Bienne 2045 » est l’autre stratégie de développement des transports publics de la ville. Les autorités souhaitent compléter et renforcer l’offre de bus en proposant un réseau RER plus étoffé. L’objectif serait de « transférer une partie du trafic de l’agglomération vers les rails ». Ce RER permettra d’offrir des liaisons rapides, à cadence soutenue et sans changement entre les divers centres urbains et entre les lignes régionales et locales. Les cadences envisagées pour les différents axes sont les suivantes : les tronçons Bienne-Berne, Bienne-Granges, Bienne-Täuffelen et Bienne-Sonceboz seraient desservis toutes les quinze minutes, alors que les arrêts de Nidau et Ipsach verraient passer un RER toutes les sept minutes 30. De nouveaux arrêts seraient également créés dans l’agglomération.

Les autorités précisent également que le projet « Regiotram », qui avait été suspendu en 2015, est définitivement abandonné au profit de ces nouvelles stratégies. /comm-the

Le réseau RER qui devrait être mis en place. (Photo : Ville de Bienne). Le réseau RER qui devrait être mis en place. (Photo : Ville de Bienne).


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus