Bulletins égarés: il faudra revoter!

Le résultat très serré du vote de février sur la loi sur l’imposition des véhicules routiers ...
Bulletins égarés: il faudra revoter!

Un pot d'échappement Quel sera le destin des véhicules à moteur dans le canton de Berne?

Le résultat très serré du vote de février sur la loi sur l’imposition des véhicules routiers dans le canton de Berne, devait être confirmé par un recomptage ordonné par le Tribunal fédéral. Il manque pour cette opération 18’095 bulletins, précisément. Le gouvernement bernois a donc choisi de faire repasser cette loi devant le peuple en mars de l’année prochaine.

Comment recompter ce qui n’existe pas, ou plus ? Impossible, répond le Conseil-exécutif qui a décidé de faire à nouveau passer devant le peuple la loi sur les véhicules à moteur. Le gouvernement affirme dans son communiqué prendre la seule mesure qui permette de connaître véritablement l’avis de la population.

 

Mystèrieuse disparition

Une question reste toutefois en suspens : comment égare-t-on 18'000 bulletins de vote ? Le Conseil-exécutif a chargé la Chancellerie d’Etat d’enquêter sur la destruction de ce matériel. Le canton, en tout cas, met en cause les 30 communes qui sont concernées.

 

Déjà des réactions

L’UDC bernoise a déjà fait connaître sa réaction par voie de communiqué : le parti agrarien, qui avait remporté la votation, pour 363 bulletins est « outré » par cette décision. La différence minime en faveur du projet que soutenait l’UDC lui semble amplement suffisante. Le Tribunal fédéral, qui avait ordonné le recomptage, ne semble pas de cet avis. La verte colère de l’UDC pourrait bien tourner au noir si elle devait essuyer un revers lors de la nouvelle votation. A noter que le Parti évangélique s’est lui félicité de la décision du gouvernement bernois. /tsc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus