L'avenir des pâturages boisés en discussion

Les pâturages boisés sont non seulement importants pour le bon fonctionnement de l’agriculture mais aussi pour le paysage et le tourisme. De nombreux acteurs se sont réunis jeudi à Saignelégier pour discuter de la question de la protection de ces pâturages. Le constat est évident : ils se réduisent drastiquement d’années en années. Dans le détail, les pelouses s’étendent aux abords des villages, et la forêt se densifie loin des exploitations agricoles.

Mais pour les protéger, les acteurs s’activent.  Un plan de gestion intégré (PGI) a été mis en place à la Chaux-des-Breuleux en collaboration avec les forestiers, les instances de la protection de la nature, et le tourisme. Selon Julien Berberat, conseiller en production végétale à la Fondation rurale interjurassienne, deux autres projets sont en préparation à Muriaux et Saignelégier. Ces études permettront d’estimer le potentiel fourrager, de redistribuer le bétail au sein du pâturage, et de réaliser des plantations en îlot.

Le but est ainsi d’obtenir une meilleure utilisation, valorisation de ces espaces boisés. /jsr

Pâturage boisé


Actualisé le

 

Actualités suivantes