PSR: se donner le temps de la réflexion

Mener une discussion collective avant de privilégier les intérêts personnels. C’est le mot ...
PSR: se donner le temps de la réflexion

PS Des candidats à la succession de Pierre-Yves Moeschler vont-ils sortir du bois?

Mener une discussion collective avant de privilégier les intérêts personnels. C’est le mot d’ordre du Parti socialiste romand en vue de la succession de Pierre-Yves Moeschler au Conseil municipal de Bienne. Le directeur de la Formation, de la prévoyance sociale et de la culture a annoncé jeudi son intention de quitter l’exécutif biennois à la fin 2012. Un siège bientôt vacant qui pourrait aiguiser certains appétits.

Les dirigeants du PSR ne souhaitent pas précipiter les choses: ils souhaitent qu’une stratégie soit établie avant que des candidats potentiels se déclarent. Parmi les favoris, citons néanmoins les noms des deux députées au Grand Conseil, Emilie Moeschler – la nièce de Pierre-Yves – et Michèle Morier-Genoud. Les deux politiciennes restent prudentes mais ne ferment pas la porte à une éventuelle candidature. Le Journal du Jura a évoqué vendredi matin le nom du conseiller de ville Cédric Némitz. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus