Treize ans de prison pour le meurtrier de Marie

Treize ans de réclusion : le Tribunal criminel du Littoral et Val-de-Travers a retenu la qualification ...
Treize ans de prison pour le meurtrier de Marie

Jacques Barillon Jacques Barillon, l'un des avocats de la défense.

Treize ans de réclusion : le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers, à Neuchâtel , a retenu la qualification de meurtre à l’encontre du jeune homme de 20 ans qui a poignardé à mort son ex-compagne Marie, en novembre 2010 à Peseux.

La Cour a désavoué le Ministère public qui demandait 22 ans de prison et une condamnation pour assassinat. Le procureur Daniel Hirsch attend les considérants par écrit, mais il n’exclut pas de faire recours.

La partie plaignante demandait un jugement sans haine, ni vengeance, un jugement humain et une peine de réclusion comprise entre 10 et 14 ans.

La défense, qui rejetait la qualification d’assassinat, s’en remettait au tribunal quant à la fixation du nombre d’années d’emprisonnement.

Ce verdict intervient après deux jours de procès mouvementés. Le tribunal a retenu comme circonstances atténuantes le jeune âge du prévenu et le fait qu’il n’ait pas d’antécédents judiciaires.

Le 24 novembre 2010, l'accusé s'était rendu au domicile de son ex-compagne avec un couteau. Il lui a asséné 23 coups mortels après l’avoir étranglée. / abo-sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus