Les KT en danger?

Les Kulturtäter pourraient perdre leurs subventions. Deux spectacles français sur quatre ont ...
Les KT en danger?

Christian Christian "Mani" Caplet et Albert Vilaine, deux des artistes francophones de la saison actuelle des KT

Les Kulturtäter pourraient perdre leurs subventions. Deux spectacles français sur quatre ont été annulés cet automne au Théâtre de Poche de Bienne. Si l'un a été supprimé pour cause de maladie, l'autre a été mis aux oubliettes par les organisateurs. En cause, le manque de réservations du public. Les KT - déjà dans la tourmente depuis le départ du directeur artistique Matthieu Béguelin - risquent de voir leur soutien financier amputé à l'heure du prochain subventionnement pour 2013-2014.

Un contrat à honorer

Les Kulturtäter, rappelons-le, sont une institution subventionnée par la Ville de Bienne depuis ses débuts, il y a 40 ans. Les KT doivent donc remplir un contrat de prestations et ainsi programmer un quota de spectacles francophones par demi-saison. Les Kulturtäter ont ainsi mis quatre productions à l'affiche entre septembre et décembre 2011. La dernière, une pièce de théâtre aura lieu le mois prochain.

Le chanteur Albert Vilaine, de son côté, a annulé son show début novembre pour cause de maladie. Quant à la création théâtrale du Genevois Eric Devanthéry, elle est passée à la trappe. Raison invoquée, aucune réservation n'était parvenue au bureau des KT.

Le metteur en scène estime cependant inadmissible de la part du comité d'annuler son spectacle quatre jours avant la représentation. Un membre du comité réplique pour sa part que cette décision incombe aux seules responsables de la programmation.

La suppression n'a d'ailleurs pas été communiquée à Eszter Guyarmathy, la déléguée à la culture de Bienne, à qui nous l'apprenons. Pour Eszter Gyarmathy l'avenir de l'institution est fortement compromis. La déléguée culturelle précise que les KT doivent honorer leur contrat de prestations jusqu'à fin 2012, faute de quoi l'association – dont les dettes s'élèvent à une somme entre 30 et 45 000 francs - pourrait être en danger. /iwr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus