La réplique de Réflexion-Fusion

Le groupe Réflexion-Fusion répond aux accusations de ses détracteurs à la suite de l’échec ...
La réplique de Réflexion-Fusion

Réflexion fusion, Boris Howald, Christian Blaser, Nods Deux des membres du groupe de Réflexion-Fusion. Boris Howald à gauche et Christian Blaser à droite.

Le groupe Réflexion-Fusion répond aux accusations de ses détracteurs à la suite de l’échec de la fusion sur le Plateau de Diesse. Les exécutifs de Lamboing, Prêles et Diesse ainsi que le comité de pilotage de ce projet avaient reproché aux autorités de Nods d’avoir fait du porte-à-porte pour que le non l’emporte. Les anti-fusion rétorquent que les urnes ont parlé et qu’il faut respecter le résultat de ce vote populaire, qui de plus a affiché un taux de participation élevé de près de 82%.

Christian Blaser, membre du groupe Réflexion-Fusion, affirme comprendre la déception du camp adverse, mais pas les remarques acerbes. « Nods a choisi de continuer dans la voie des collaborations, il faut respecter ce choix », conclut le communiqué du groupe Réflexion-Fusion. / dpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus