Des activités humaines à l’origine de la mort des poissons dans le Doubs

Doubs

Le mystère de la contamination des poissons dans le Doubs sera peut-être bientôt percé. Des chercheurs du laboratoire de l’Université de Neuchâtel ont mené une étude dont les conclusions sont parues mercredi matin. Il avait déjà été établi que les poissons touchés succombent à une forte infestation d’un agent pathogène appartenant au groupe Saprolegnia Parasitica. Aujourd’hui, les recherches démontrent que ce parasite qui touche les populations piscicoles du Doubs, de la Loue et de la Sorne, provient d’une souche unique et hautement virulente. Il aurait, par ailleurs, été introduit récemment dans le milieu naturel.

L'origine de la contamination est toujours difficile à déterminer. Les vecteurs potentiels sont nombreux. L'agent pathogène aurait pu être introduit dans la rivière par les bottes d'un pêcheur ou d'un promeneur, ou aboutir dans les eaux par le biais d'autres activités humaines comme l’utilisation de poissons d'appâts vivants, ou l’introduction d'espèces exotiques. Les recherches vont se poursuivre pour établir les causes exactes de la contamination.

En attendant, les autorités piscicoles recommandent de désinfecter le matériel de pêche. /jsr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus