Le CAF veut des francophones au Conseil national

Hans Stöckli prête son concours au CAF pour faire revenir les francophones au Conseil national ...
Le CAF veut des francophones au Conseil national

L'actuel Bureau du CAF de gauche à droite : Philippe Garbani (président), Monique Esseiva-Thalmann, Pierrette Berger-Hirschi (vice-présidente), Marcel Liengme, Pierre-Yves Moeschler L'actuel Bureau du CAF de gauche à droite : Philippe Garbani (président), Monique Esseiva-Thalmann, Pierrette Berger-Hirschi (vice-présidente), Marcel Liengme, Pierre-Yves Moeschler. Source : photo CAF

Hans Stöckli prête son concours au CAF pour faire revenir les francophones au Conseil national.

Le Conseil des affaires francophones de Bienne a rencontré le conseiller aux Etats et ancien maire de la cité seelandaise la semaine dernière. L’entretien portait sur la minorité francophone du canton de Berne qui n’est actuellement pas représentée dans la Chambre du peuple. Plusieurs pistes ont été évoquées, dont celle portant sur la modification de la Constitution fédérale. Le CAF envisage d’ailleurs de soutenir la motion du député de Moutier Maxime Zuber. L’intervention demande d’assurer un nombre de sièges proportionnel à l’effectif démographique des minorités concernées.

Hans Stöckli s’est par ailleurs dit prêt à soutenir le CAF lors d’une prochaine séance du Conseil-exécutif.

Réelection du bureau du CAF

Le Conseil des affaires francophones a par ailleurs reconduit son bureau. Le socialiste romand Philippe Garbani gardera son siège de président pour les deux ans à venir. Quant à la vice-présidence, elle se poursuit sous la houlette de Pierrette Berger-Hirschi du Parti radical romand.

A noter les démissions de Marlyse Merazzi (PSR) et de Pablo Donzé (les Verts) du Plénum du CAF, qui ont invoqué une surcharge de travail. /iwr


Actualisé le

 

Actualités suivantes