Une trace pour l’avenir

Des travaux titanesques ont commencé à Bienne. Le lancement officiel des travaux de construction ...
Une trace pour l’avenir

Les empreintes laissées par les représentants des autorités pour marquer le coup d'envoi du chantier du futur échangeur autoroutier des Marais-de-Brügg Les empreintes laissées par les représentants des autorités pour marquer le coup d'envoi du chantier du futur échangeur autoroutier des Marais-de-Brügg

Des travaux titanesques ont commencé à Bienne. Le lancement officiel des travaux de construction du futur échangeur autoroutier aux Marais-de-Brügg sur l’A5 a été donné mardi après-midi. Barbara Egger-Jenzer, la conseillère d’Etat en charge des travaux publics du Canton de Berne, les maires de Bienne, de Brügg, ainsi que les responsables du chantier ont donné le coup d’envoi symbolique. Chacun a marqué de son empreinte palmaire une pièce en béton. Celle-ci sera intégrée à l’ouvrage définitif lors de son inauguration en 2017.

La pièce maîtresse entre les contournements Est et Ouest de Bienne coûtera 1,3 milliard de francs.

Les enjeux du chantier sur l’A5

L’échangeur des Marais-de-Brügg aux portes de Bienne constitue le lien entre la branche Est, depuis les Champs-de-Boujean jusqu’aux Marais-de-Brügg, et le futur contournement Ouest de Bienne. L’ouvrage reliera les autoroutes de Berne, de Neuchâtel et de Soleure à partir de 2017. Il se situe en effet au cœur de trois axes autoroutiers, mais aussi à proximité d’un quartier d’habitation et de la voie CFF Bienne - Berne.

Le chantier s’étendra sur 45 000 mètres carrés. Une immense cuve en béton sera réalisée autour de l’ouvrage afin de le protéger de la nappe phréatique. A terme, les automobilistes gagneront du temps pour se rendre, par exemple dans le Jura bernois, reste que d’ici là, les riverains du chantier eux, subiront pendant 5 ans les nuisances sonores et les perturbations du trafic. /iwr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus