Une pétition pour maintenir une halte TGV à Neuchâtel

Neuchâtel veut garder la ligne TGV entre Paris et Berne. Le Canton et la Ville lancent une ...
Une pétition pour maintenir une halte TGV à Neuchâtel

Une pétition pour demander le maintien des liaisons franco-suisses. Une pétition pour demander le maintien des liaisons franco-suisses.

Neuchâtel veut garder la ligne TGV entre Paris et Berne. Le Canton et la Ville lancent une pétition. Ils espèrent récolter 6'000 signatures pour faire pression sur les CFF et la SNCF, les actionnaires de la ligne.

Les milieux politiques, économiques et culturels neuchâtelois ont souligné l’importance de cette liaison entre Berne et Paris via Neuchâtel.

Le conseiller d’Etat Claude Nicati a rappelé les montants significatifs investis sur cette ligne. Cent millions de francs ont été engagés dans la réalisation du tunnel de Rosshäusern. Quarante millions ont été investis par la Confédération sur la partie française du tracé pour réduire le temps de parcours.

Le conseiller d'Etat Claude Nicati, le conseiller communal de la Ville de Neuchâtel Olivier Arni et le conseiller national Alain Ribaux. Le conseiller d'Etat Claude Nicati, le conseiller communal de la Ville de Neuchâtel Olivier Arni et le conseiller national Alain Ribaux.

Claude Nicati déplore également les nombreuses pannes et retards sur la ligne. Selon lui, les embûches à répétition sur le site internet du TGV pour obtenir un billet au départ de Neuchâtel ne doivent plus être tolérées.

La pétition est adressée à la Conseillère fédérale Doris Leuthard ainsi qu’au directeur des CFF. Le but est de convaincre Lyria, détenue à 30% par les CFF et à 70% par la SNCF, de revenir sur sa décision. La SNCF a annoncé début octobre que Lyria souhaite supprimer les liaisons entre Paris et Berne via Neuchâtel, Pontarlier et Frasne dès 2014. La Ville de Pontarlier a, elle, lancé une pétition à la mi-octobre. /aju


Actualisé le

Actualités suivantes