Une réflexion sur l’avenir énergétique de Courtelary

Le Conseil municipal de Courtelary a démarré le processus visant à appliquer la Convention ...
Une réflexion sur l’avenir énergétique de Courtelary

Vue du panneau d'entrée de Courtelary Courtelary a démarré le processus visant à valider la Convention bernois sur l'énergie BEakom

Le Conseil municipal de Courtelary a démarré le processus visant à appliquer la Convention bernoise sur l’énergie, BEakom.

Pour le moment, le canton de Berne finance une étude sur la consommation énergétique de la commune à hauteur de 10'000 francs. Les résultats devraient être disponibles dans six mois environ. Le Conseil municipal évaluera la situation à la lumière de ces conclusions. Actuellement, les trois bâtiments communaux sont chauffés au mazout. L’étude permettra d’évaluer les alternatives possibles. Le collège, construit en 1908, consomme énormément d’énergie. Le Conseil municipal attend également le résultat de cette enquête pour proposer un projet de rénovation et d’agrandissement de la halle de gymnastique. Cet objet devrait être soumis au peuple dans le courant de l’année 2013. /lcu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus