Pas d’infractions à Frinvilier et Péry

Un élevage de chihuahuas et un propriétaire de chiens blanchis par le vétérinaire cantonal ...
Pas d’infractions à Frinvilier et Péry

Selon le service vétérinaire cantonal, les chiens ne sont pas maltraités Selon le service vétérinaire cantonal, les chiens ne sont pas maltraités

Un élevage de chihuahuas et un propriétaire de chiens blanchis par le vétérinaire cantonal. Ces deux particuliers, établis à Frinvilier et Péry,  avaient fait l’objet de rumeurs de maltraitance. C’est l’antenne Seeland-Jura bernois de la SPA qui avait tiré la sonnette d’alarme après avoir reçu des témoignages. Les autorités cantonales ont mené des inspection sur les deux sites et n’ont pas décelé d'infraction à la loi sur la protection des animaux.

L’éleveur de Frinvilier a notamment été la cible d’accusations exprimées dans une lettre de lecteurs de l’hebdomadaire Biel-Bienne. L’auteur a dénoncé « une usine à chien ». Le vétérinaire cantonal estime que les « conditions minimales » sont remplies par cet élevage. Quelques modifications devront être apportées par le propriétaire, nous a indiqué Reto Wyss. L’homme élève 25 chihuahuas.

A Péry, les inspecteurs ont visité les locaux d’un privé qui détenait une cinquantaine de chiens. Le propriétaire a accepté de se séparer de dix d’entre eux, sur conseil du Service vétérinaire cantonal. Aucune infraction à la loi sur la protection des animaux n’a été constatée.

Ernst Schweizer se montre prudent. Pour le vice-président de l’antenne régionale de la SPA, l’affaire « est en ordre » mais pas classée. Il doit vouloir garder un « œil ouvert » sur ces deux cas. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus