Conflit scolaire entre Nidau et Bienne

Nidau veut obliger les nouveaux élèves francophones à suivre une classe germanophone sur son ...
Conflit scolaire entre Nidau et Bienne

Vue d'un panneau scolaire Un conflit scolaire oppose Nidau et Bienne.

Nidau veut obliger les nouveaux élèves francophones à suivre une classe germanophone sur son territoire communal. Cette décision concerne 15 à 20 enfants en âge d’entrer à l’école enfantine au mois d’août prochain. Les autorités nidowiennes ont fait part de leur intention vendredi. Les faits qui ont entraîné cette décision remontent à la rentrée 2012. Deux familles francophones de Nidau ont fait recours auprès de l’inspection des écoles contre le fait de payer les frais de transport de leurs enfants de Nidau à Bienne. 

Il faut savoir que jusqu’ici tous les parents francophones domiciliés à Nidau peuvent scolariser leurs enfants à Bienne. Une convention scolaire règle cet accord. Les frais sont assumés par la commune, mais pas les transports. A la rentrée 2012, la cité seelandaise a dû placer les élèves dans des classes plus éloignées, par manque de place dans les écoles voisines. Nidau aurait donc dû prendre en charge les frais de déplacement sur de plus grandes distances, comme le fait la ville de Bienne.

L'affaire se complique

L’inspectorat a donné raison aux parents de Nidau. L’instance de surveillance a ainsi obligé Bienne à changer les élèves de classes pour les rapprocher de leur commune de domicile. Résultat, la cité seelandaise a annulé le contrat qui la liait à la commune limitrophe.

Nidau ne voulant pas assumer les frais de déplacement des élèves, la ville de Bienne a porté le cas à la connaissance de la Direction de l’instruction publique du canton de Berne. Cette dernière n’a pour l’heure pas encore statué sur la situation des élèves francophones de Nidau. La répartition des enfants nouvellement scolarisés doit toutefois se faire dès à présent. Nidau a donc décidé d’ouvrir une classe d’école enfantine supplémentaire en août 2013 pour les élèves concernés. Ceux-ci devront cependant suivre les cours en allemand, Nidau n’étant pas une commune bilingue.

A noter que les autres élèves francophones habitant à Nidau mais scolarisés à Bienne ne sont pas touchés par cette décision. /iwr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus