Les Bernois disent deux fois «non»

Les Bernois ne sont pas prêts à renoncer au gaz et au mazout. 65,3% des votants ont rejeté ...
Les Bernois disent deux fois «non»

Le comité L'heure est à la déception du côté du comité "Berne mise sur les énergie renouvelables".

Les Bernois ne sont pas prêts à renoncer au gaz et au mazout. 65,3% des votants ont rejeté dimanche l’initiative «Berne renouvelable» (190'675 «non» contre 101'370  «oui »). Le contre-projet du Grand Conseil a également été écarté mais à une courte majorité: 51,4 % des ayant-droits  l’ont refusé (147'384 «non» contre 139'251 «oui»). La participation au scrutin a atteint 41,6%.

Dans le Jura bernois, les citoyens ont refusé l’initiative par 61,9% des voix (8'026 voix contre 4'933 et 563 blancs). Les ayant-droits ont par contre approuvé le contre-projet du législatif par 52,1% des voix (6'690 voix contre 6'137 et 695 bulletins blancs). Le taux de participation dans le Jura bernois s’élève à 37,8%.

La tendance est la même que dans le Jura bernois dans l'arrondissement de Bienne. 60,4% des votants ont refusé l'initiative (13'062 voix contre 8'557), alors que 52,1% des ayant-droits ont approuvé le contre-projet du Grand Conseil (11'069 voix contre 10156). Le taux de participation à Bienne s'élève à 35,6%.

Un résultat qui scelle la victoire des opposants, qui ont brandi la menace des coûts élevés de la mise en œuvre de ces mesures. Ils étaient regroupés  au sein du comité, baptisé «contre les contraintes de rénovation  pour des milliards» et placé sous la houlette de l'UDC. En revanche, le comité d’initiative «Berne mise sur les énergies renouvelables» a subi un double camouflet.

Les deux textes demandaient que les besoins en électricité et en énergie pour le chauffage et l'eau chaude soient couverts par des énergies renouvelables à moyen terme. Le contre-projet était plus souple en termes d’étapes intermédiaires./ kro


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus