De l’espoir pour les élèves francophones de Nidau

L’espoir se dessine pour les petits francophones de Nidau. Les enfants pourraient tout de même ...
De l’espoir pour les élèves francophones de Nidau

Adrian Kneubühler, maire de Nidau Le maire Adrian Kneubühler a participé à l'élaboration du rapport soumis au Conseil de ville le 21 mars prochain (copyright Adrian Kneubühler)

L’espoir se dessine pour les petits francophones de Nidau. Les enfants pourraient tout de même commencer l’école en français à Bienne à la rentrée prochaine. La décision des autorités d’obliger les nouveaux élèves à fréquenter les classes alémaniques de Nidau pourrait être invalidée. Le Conseil municipal nidowien soumettra un rapport en forme de revirement au Conseil de ville le 21 mars. Le document prévoit que la ville de Nidau prenne à sa charge non seulement l’écolage mais aussi les frais de transport des 15 nouveaux élèves francophones de Nidau à l’école enfantine de Bienne.
Une somme de 211 000 francs à cet effet sera soumise dans deux semaines au Conseil de ville nidowien.
Si l’objet est accepté par le législatif, le rapport satisfera à la pétition des parents francophones qui demande aux autorités de Nidau de scolariser les enfants à Bienne, en français. La pétition, munie de 160 signatures, est entre temps parvenue au maire de Nidau. Les élus nidowiens fixeront donc le sort des 15 nouveaux élèves francophones jeudi 21 mars prochain. /iwr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus