Sauver la filière ES en soins infirmiers

Sauver la filière ES en soins infirmiers à Saint-Imier. Le Conseil du Jura bernois et le Conseil ...
Sauver la filière ES en soins infirmiers

CJB Jean-Pierre Aellen et Fabian Greub CJB Jean-Pierre Aellen et Fabian Greub

Sauver la filière ES en soins infirmiers à Saint-Imier. Le Conseil du Jura bernois et le Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne se lance dans cette opération. Les deux institutions regrettent l’interruption du projet-pilote. Le gouvernement bernois a dû céder aux pressions des autres cantons romands. Dans le reste de la Suisse romande, les étudiants doivent suivre une HES en soins infirmiers. Ils n’ont pas accès à une filière ES, comme celle qui avait été mise en place à Saint-Imier.
Mais le CAF et le CJB estiment qu’une filière ES est nécessaire dans le canton de Berne pour lutter efficacement contre la pénurie de personnel. Ils ont écrit une lettre au directeur de l’instruction publique afin de lui demander de ne pas l’enterrer définitivement.

Révision de la Loi sur la formation professionnelle

Le CJB et le CAF ont également pris position sur le projet de révision de la Loi sur la formation professionnelle. Il fragilise les formations francophones dans le Jura bernois et à Bienne, selon eux. Le nouveau texte prévoit un changement du mode de financement des filières ES et des cours préparatoires au brevet et à la maîtrise. Le système actuel est très onéreux et prévoit la couverture du déficit. Le canton de Berne veut donc introduire un système forfaitaire. Le CAF et le CJB affirment que cette modification entraînerait une distorsion de la concurrence, dans la partie francophone du canton./ kro


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus