Le canton de Berne touché par le scandale « Offshore leaks »

L'affaire « Offshore leaks » mène jusqu’au canton de Berne. Jeudi, la presse a révélé que ...
Le canton de Berne touché par le scandale « Offshore leaks »

Argent Gunter Sachs figure dans les listes du "Offshore leaks". Le canton de Berne compte rouvrir son dossier fiscal.

L'affaire « Offshore leaks » mène jusqu’au canton de Berne.  Jeudi, la presse a révélé que des médias du monde entier ont eu accès à la plus grande source de données économiques confidentielles de tous les temps. Plus de 2,5 millions de documents concernant des domiciliations offshore ont été transmis à  des médias internationaux par le Consortium international des journalistes d’investigations à Washington. En Suisse, le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung ont eu accès à ces documents. Selon eux, le nom de Gunter Sachs y figure.
 

Ce photographe, héritier de la dynastie von Opel (des voitures Opel) était domicilié à Gstaad, dans le canton de Berne, lors des trois dernières années de sa vie (2008-2011). Selon les deux journaux suisses, des sociétés appartenant à Sachs apparaissent dans les fiches reçues par les médias. « Ces dernières ne figuraient par contre pas dans la déclaration fiscale de Gunter Sachs », écrit Le Matin sur son site internet.
 

Le canton de Berne réagit
 

Le canton de Berne a fait savoir jeudi, via un communiqué, qu’il allait rouvrir le dossier de Gunter Sachs : « compte tenu de ces informations, l’Intendance des impôts va réexaminer le dossier de Gunter Sachs et, le cas échéant, utiliser les possibilités et moyens juridiques à sa disposition pour prendre des mesures. Il en ira de même pour toute autre personne, dans le canton de Berne, qui serait concernée ». L'administration bernoise a admis n'être en possession d'aucun document. « Nous ne savons même pas si ces infos sont vraies. Nous les avons découvertes ce matin dans la presse » a déclaré la cheffe de la communication de l’intendance des impôts du canton de Berne, Yvonne von Kauffungen. Cette dernière s’est voulue rassurante : « Rien ne presse. Nous prenons contact avec le représentant de M. Sachs pour en parler calmement et nous verrons si tout cela est vrai ». /vzu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus