Les comptes de Bienne toujours dans le rouge

Bienne plonge encore davantage dans le rouge. L’excédent de charge pour l’exercice 2012 s’élève ...
Les comptes de Bienne toujours dans le rouge

Silvia Steidle, en charge des Finances de la ville de Bienne, lors de la présenation des comptes 2012 Silvia Steidle, en charge des Finances de la ville de Bienne, lors de la présenation des comptes 2012

Bienne plonge encore davantage dans le rouge. L’excédent de charge pour l’exercice 2012 s’élève à près de 12 millions de francs. C’est presque deux millions de plus que ne le prévoyait le budget, fixé à presque 10 millions de francs. Les comptes de la ville se soldent donc par un déficit pour la troisième année consécutive. A titre de comparaison, l’exercice précédent bouclait sur une perte de 6 millions et demi de francs. 

Premier exercice peu réjouissant pour Silvia Steidle

Silvia Steidle s’est prêtée mardi matin à sa première présentation des comptes de la ville. La conseillère municipale biennoise en charge des finances depuis le début de l’année a donc dévoilé un exercice encore plus sombre que budgété. Silvia Steidle a toutefois affirmé que les mesures d’économies rigoureuses prises par la cité seelandaise ont tout de même permis d’engranger 8,9 millions de francs, dont près de 1 million imputé au moratoire sur l’engagement de personnel.

Quant au mauvais résultat, la directrice des finances l’explique par quatre facteurs. D’abord, l’erreur comptable de 7 millions constatée il y a deux ans a grevé les comptes puisqu’elle a été épongée sans prélèvement sur le financement spécial. Ensuite, les rentrées d’amendes d’ordre ont été moins élevées que prévu l'an dernier. Les rentrées fiscales des personnes physiques quant à elles poursuivent leur baisse avec environ 3 millions et demi de moins qu’en 2011. Finalement, le transfert des services de la protection de l’enfant et de l’adulte au canton a causé des pertes de 3,7 millions de francs pour la cité seelandaise. /iwr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus