Le camp antiséparatiste débattra sous conditions

Virginie Heyer, la co-présidente du comité «Notre Jura bernois» Virginie Heyer, la co-présidente du comité «Notre Jura bernois»

Le camp antiséparatiste accepte de discuter avec son adversaire politique mais dans un cadre précis. Le comité «Notre Jura bernois» ne s’impliquera pas dans l’organisation d’un débat avec son pendant autonomiste  qui milite pour un oui le 24 novembre. Le comité anitséparatiste débattra avec «Construire ensemble », seulement si l’évènement est organisé par un média. L’évènement doit également avoir lieu dans le Jura bernois et les intervenants doivent être issus du Jura bernois. Les membres de «Notre Jura bernois» vont écrire une lettre au comité «Construire ensemble» pour lui expliquer ces trois conditions./ kro


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus