Mémoire traumatique: parler pour évacuer

Un nouveau groupe d’entraide autogéré voit le jour à Bienne. Cette structure vise à permettre ...
Mémoire traumatique: parler pour évacuer

Les groupes d'entraide autogérés permettent de partager son expérience avec des personnes dans une situation identique Les groupes d'entraide autogérés permettent de partager son expérience avec des personnes dans une situation identique (photo: http://biaph.com/)

Un nouveau groupe d’entraide autogéré voit le jour à Bienne. Cette structure vise à permettre aux personnes qui souffrent de mémoire traumatique de partager leurs souffrances. Il s’agit notamment d’individus qui se trouvent handicapés dans leur quotidien par des angoisses liées au souvenir d’un événement traumatisant, par exemple dans le cas d’un chauffeur de taxi qui ne parvient plus à conduire suite à un accident de la route. Les groupes d’entraide autogérés ont pour particularité de ne réunir que des personnes partageant des symptômes communs. Il n’y a donc pas de thérapeutes. La prochaine réunion du groupe d’entraide autogéré consacré à la mémoire traumatique se déroulera le 23 mai prochain à Bienne. /ast


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus