L'émulation n'est pas réservée à une élite

La Société jurassienne d’Emulation tient samedi sa 148e assemblée générale à Zürich. L’occasion ...
L'émulation n'est pas réservée à une élite

SJE Les sections de la Société jurassienne d'Emulation

La Société jurassienne d’Emulation tient samedi sa 148e assemblée générale à Zürich. L’occasion de faire le point sur les différentes activités de cette société culturelle interjurassienne. La SJE, fondée en 1847, compte aujourd'hui 1800 membres et 17 sections dans toute la Suisse - la dernière née étant celle de Zürich. Elle regroupe 6 cercles d’étude en histoire, patois, sciences naturelles ou encore mathématiques.

2012, une année riche pour la SJE

L’année 2012 a été marquée notamment par la reconstruction de la section de La Neuveville. La Société jurassienne d’Emulation a également fait toute une série d’interventions pour l’archéologie jurassienne ; elle a par exemple proposé aux autorités cantonales de créer un office pour prendre le relais après la paléontologie A16.

Une plus grande ouverture

La SJE a aussi créé des affiches pour expliquer ses buts et ses principales activités et mieux se faire connaître du grand public. Elle a été pensée et réalisée par une classe du lycée cantonal. « Nous voulons nous débarrasser de cette image parfois un peu élitiste ; nous offrons une culture de qualité à tout le monde », rappelle Thibault Lachat, secrétaire général de la Société jurassienne d’Emulation. Thibault Lachat qui arrive au bout de son mandat de 4 ans ; il sera remplacé dès lundi par Armelle Cuenat. /pch

 


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus