Pas de place pour le découragement

Les autonomistes n’entendent pas céder au découragement en vue du vote du 24 novembre prochain ...
Pas de place pour le découragement

Faites la liberté 2013 La traditionnelle Rauracienne a ponctué l'édition 2013 de Faites la liberté, à Moutier.

Les autonomistes n’entendent pas céder au découragement en vue du vote du 24 novembre prochain. La famille autonomiste s’est retrouvée samedi à la Sociét’halle de Moutier à l’occasion de « Faites la liberté ». Maxime Zuber a appelé les militants à « se retrousser les manches », suite à la récente parution d’un sondage qui donne le « non » largement en tête. « Un sondage ne doit pas bousculer nos convictions. Haut les cœurs et au boulot ! », a déclaré le député-maire de Moutier qui a reconnu que l’enquête avait fait « l’effet d’une douche froide » chez certains militants.

Maxime Zuber s’est également interrogé sur la méthode de l’enquête sans toutefois « vouloir jouer les mauvais perdants ». Il a qualifié de « miracle statistique » le fait que 96% des personnes interrogés savent que le Jura bernois va se prononcer sur son avenir institutionnel le 24 novembre. Le député-maire de Moutier a indiqué qu’il avait lancé une démarche officielle pour obtenir des éclaircissements.

Des jeunes, de la poésie et des rires
 
Le discours de Maxime Zuber a été précédé de la Fête des Fédérations organisée par le Mouvement autonomiste jurassien. Un jeune de chacun des six districts du Jura bernois et du canton du Jura a pris la parole pour plaider en faveur du « oui » le 24 novembre. Un texte de l’écrivain Bernard Comment a, par ailleurs, été lu à la tribune et un autre écrivain - Alexandre Voisard - a également pris la parole.
 
« Faites la liberté » s’est terminée par une révue humoristique intitulée « Jura… Jura pas ». De nombreuses personnalités ont pris part au spectacle dont Thierry Meury, Anne Comte, Jean-François Rossé ou encore Maxime Zuber et Pierre Kohler. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus