Un an de répit pour l’EJC

Le Conseil de ville de Moutier a largement approuvé de prolonger d’une année les prestations ...
Un an de répit pour l’EJC

Le Conseil de ville de Moutier Le Conseil de ville de Moutier a accepté de prolonger d'un an l'EJC pendant les vacances scolaires.

Le Conseil de ville de Moutier a largement approuvé de prolonger d’une année les prestations de l’école à journée continue durant les vacances scolaires lundi soir. Il suit ainsi la proposition du Conseil municipal.

Une année pour proposer une alternative satisfaisante

Dans un premier temps, le Conseil municipal avait annoncé la suppression de cette prestation à partir de la rentrée scolaire 2013. Le Parti socialiste autonome avait alors déposé une motion urgente pour que l’exécutif propose une alternative qui « tienne compte des besoins des familles prévôtoises sans pour autant grever les comptes communaux ».Le Conseil municipal avait également reçu une pétition de parents mécontents.

Il a donc suggéré de prolonger les prestations extrascolaires d’un an, ce qui représente 200'000 francs de coûts de fonctionnement. Ce répit permettrait à un groupe de travail de ficeler un concept satisfaisant. Le Conseil municipal a reconnu avoir mal communiqué avec les parents. Une cinquantaine d’entre eux ont assisté aux débats et ont salué la décision des conseillers de ville.

Comptes 2012 acceptés

Le Conseil de ville de Moutier a largement accepté les comptes 2012. Ils bouclent sur un excédent de charges de 1,2 million francs, soit 200'000 francs de mieux que ce sur quoi tablait le budget. Plusieurs éléments expliquent cette différence, notamment une augmentation de l’impôt sur le bénéfice des personnes morales. Les finances prévôtoises ne vont pas pour autant vers des jours meilleurs. Le budget de cette année table sur un excédent de charges de 1,4 millions de francs. /lcu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus