Pas très enthousiastes, les réactions

Des réactions contrastées pour ne pas dire négatives. Le paquet d’économies présenté vendredi ...
Pas très enthousiastes, les réactions

La manifestation à Berne Les syndicats sont très remontés

Des réactions contrastées pour ne pas dire négatives. Le paquet d’économies présenté vendredi par le gouvernement bernois n’a pas vraiment suscité l’adhésion des syndicats et des partis politiques du canton. Le Conseil-exécutif a présenté des mesures drastiques pour résorber un déficit structurel de 450 millions de francs.

L’ampleur du rejet est à la hauteur des mesures drastiques contenues dans le paquet. Le syndicat du service public parle de démantèlement irresponsable. Le SSP regrette surtout que les domaines de la psychiatrie, du social et de la santé fassent les frais de ces économies. Unia Bienne-Seeland s’oppose aux mesures qui touchent la formation, au moment où la main d’œuvre qualifiée manque sur le marché du travail. Enfin l’Union syndicale bernoise estime que la majorité rose-verte au gouvernement bernois a opposé peu de résistance au bloc bourgeois au Grand Conseil.

Du côté des partis politiques, le PS rejette le paquet et propose ses solutions. Les socialistes préconisent un renforcement de la traque des fraudeurs du fisc. L’UDC parle d’un pas dans la bonne direction. Enfin, le Parti libéral-radical estime que le plan ne va pas assez loi. Il invite le Grand Conseil à corser un plat qu’il juge visiblement un peu fade. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus