« La Fin du monde » ne doit pas fermer

Des citoyens de Bienne, Macolin et Evilard défendent l’avenir du restaurant « La Fin du monde ...
« La Fin du monde » ne doit pas fermer

Le restaurant Le restaurant "La Fin du monde" à Macolin

Des citoyens de Bienne, Macolin et Evilard défendent l’avenir du restaurant « La Fin du monde ». L’établissement doit rester accessible au public. Mohamed Hamdaoui de Bienne et Pierre Soltermann de Macolin ont lancé une pétition dans ce sens. « La Fin du monde » est un lieu de rencontre touristique, situé en pleine nature au-dessus de l’Ecole fédérale de sport de Macolin. Le restaurant a fermé ses portes au printemps, après le départ à la retraite de la tenancière. Les auteurs de la pétition craignent que la future affectation du bâtiment ne prenne pas en compte les besoins des habitants de la région. Le délai de récolte des signatures a été fixé au 15 septembre.

Les arguments des citoyens

La Fin du monde est un restaurant très couru par les randonneurs durant l’automne et l’hiver. Il s’agit aussi d’un des derniers établissements publics - sur les hauts de Bienne - auquel les handicapés et les familles peuvent accéder au moyen du funiculaire et du  bus. Les auteurs de la pétition craignent que les acquéreurs démantèlent l'édifice ou en changent l'affectation en "cantine pour l'administration fédérale", selon les mots de Mohamed Hamdaoui. Ce dernier a précisé parler en son nom et non en qualité de conseiller de ville socialiste. /iwr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus