D’aucuns craignent un « oui » à Bienne

Les échanges sur le vote du 24 novembre ont cristallisé les inquiétudes des Biennois. Le débat ...
D’aucuns craignent un « oui » à Bienne

Les participants au débat du comité d'action Bienne-Seeland pour le Jura bernois. De gauche à droite : Adrian Kneubühl, maire de Nidau,  Les participants au débat du comité d'action Bienne-Seeland pour le Jura bernois. De gauche à droite : Adrian Kneubühler, maire de Nidau, Christophe Neuhaus, président du gouvernement bernois, Christophe Gagnebin, président du CJB, Philippe Garbani, président du CAF et Adrian Dillier, conseiller de ville biennois

Les échanges sur le vote du 24 novembre ont cristallisé les inquiétudes des Biennois. Le débat s’est tenu vendredi soir dans la cité seelandaise. Il était mis sur pied par le comité d’action Bienne-Seeland pour le Jura bernois. Cinq invités partisans du « non » se sont exprimés. Parmi eux, Christophe Neuhaus, le président du gouvernement bernois et Christophe Gagnebin, le président du CJB. La surprise est venue de Philippe Garbani. Le président du Conseil de affaires francophones est sorti de sa réserve pour lancer l’hypothèse du « oui » sur l’avenir institutionnel du Jura bernois.

Un « oui » verrait la population francophone du canton passer de 70 mille à 20 mille personnes, a indiqué Philippe Garbani. De quoi, selon lui, mettre en danger le financement de la culture et des écoles à Bienne a-t-il affirmé. Le président du CAF était pourtant censé rappeler la position de neutralité active de la cité seelandaise pour ce scrutin. Philippe Garbani a toutefois donné son avis après l’intervention de Christophe Gagnebin. Le président du CJB déclarait, quant à lui, que les Romands de la cité seelandaise auraient "de quoi se faire du souci en cas de « oui »". Des Romands qui, en l'occurrence, se devaient d’être bilingues, car les débats se passaient aussi bien en dialecte alémanique qu’en français. Une raison qui explique peut-être pourquoi les partisans du « oui » avaient décliné l’invitation des organisateurs. /iwr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus