La coupole se regimbe

Le Centre autonome de jeunesse de Bienne s’insurge contre les coupes budgétaires prévues par ...
La coupole se regimbe

Le CAJ, centre autonome de jeunesse de Bienne, connu comme Le CAJ, centre autonome de jeunesse de Bienne ou plus communément "la coupole"

Le Centre autonome de jeunesse de Bienne s’insurge contre les coupes budgétaires prévues par le Conseil municipal. A une semaine de la présentation du budget 2014 au Conseil de ville biennois, le CAJ hausse le ton. Les représentants de la coupole ont décidé d’interrompre la préparation des travaux d’assainissement des infrastructures.

La coupole peine à exister sur l'Esplanade

Un crédit de presque 3 millions pour à cet effet avait pourtant été adopté par le Conseil municipal en 2011. Le chantier ouvert cette année subit des aléas. Des différends entre le Centre autonome, les architectes et la ville mettent déjà un premier frein à la rénovation. La construction du parking de l’Esplanade et les aménagements extérieurs sont incompatibles avec les plans présentés en août de l’an dernier. Des négociations sont toujours en cours sur l’agencement du lieu.

L'argent, nerf de la guerre

Autre tuile, les subventions de près de 125 000 francs annuelles risquent de se réduire comme peau de chagrin. Si le Conseil de ville adopte le budget 2014, le CAJ risque de ne recevoir plus que 50 000 francs. Une somme qui met en péril la variété des offres culturelles et sociales du Centre autonome. La coupole a donc décidé d’interrompre les travaux de rénovation avec effet immédiat. Son argument : “discuter le projet de rénovation de la coupole ne fait aucun sens, si le Conseil municipal prend simultanément des décisions mettant en péril son existence.” Pour se faire entendre, le CAJ prévoit une manifestation pacifique avant la séance du Conseil de ville, le 23 octobre prochain. /iwr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus