Une fermeture mais pas d'économies

Les Forces motrices bernoises ne feront pas d'économies en fermant plus vite que prévu la centrale ...
Une fermeture mais pas d'économies

Centrale nucléaire de Mühleberg Vue de la Centrale nucléaire de Mühleberg.

Les Forces motrices bernoises ne feront pas d'économies en fermant plus vite que prévu la centrale nucléaire de Mühleberg. Les FMB verront leurs contributions annuelles aux fonds de désaffectation et de gestion des déchets augmenter. Le groupe bernois devra payer en 6 ans ce qu'il aurait versé sur 9 années, selon l'Office fédéral de l'énergie.

Par ailleurs, la phase post-exploitation durera 5 ans et coûtera 320 millions de francs. Quant au démantèlement du site, il prendra environ 10 ans pour un coût de 490 millions, selon l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire. Ces deux dernières phases sont couvertes par le fonds de désaffectation, créé en 1984. A fin 2012, le capital accumulé se montait à 1,531 milliard de francs, alors que les coûts pour les cinq centrales du pays sont estimés à 2,974 milliards. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus