"Touche pas à mes Welsch à Nidau"

La résistance s’organise à Nidau pour que les élèves francophones puissent continuer à suivre ...
"Touche pas à mes Welsch à Nidau"

Une initiative citoyenne soutenue par le Forum du bilinguisme de Bienne et le Conseil des parents de Bienne Une initiative citoyenne de Roderich Hess au centre saluée notamment par le conseiller de ville nidowien Jean-Pierre Dutoit (à gauche) et André Burri (à droite) président du Conseil des parents de Bienne

La résistance s’organise à Nidau pour que les élèves francophones puissent continuer à suivre l’école en français à Bienne. Le Conseil de ville avait décidé le mois dernier de supprimer cette possibilité et un référendum a été lancé. Deux personnes qui s’opposent à la décision du législatif proposent une initiative originale. Roderich Hess et Thierry Stegmüller mettront en vente des pin’s en forme de main jaune avec les slogans « Touche pas à mes Welsch à Nidau » et « Touche pas à mon bilinguisme » à partir de la semaine prochaine. Les deux citoyens sont soutenus dans leur action par le Forum du bilinguisme de Bienne qui récoltera les fonds. La recette servira à financer le transport des francophones vers la cité seelandaise.

A noter que le référendum lancé fin novembre a déjà recueilli une centaine de paraphes à ce jour, soit la moitié des signatures nécessaires visant à réintroduire l’article du règlement scolaire de Nidau qui autorise l’écolage en français à Bienne. /iwr

 

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes